Vaccination grippe : entre dose standard et surdose, ce que chaque génération doit savoir

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Avant de plonger dans le vif du sujet, il est essentiel de comprendre d’où vient le vaccin contre la grippe.

Le premier vaccin antigrippal remonte à la fin des années 1930.

Depuis lors, les progrès scientifiques et médicaux ont considérablement amélioré sa formulation et son efficacité.

Chaque année, en fonction des prévisions des souches virales en circulation, le vaccin est ajusté pour offrir une protection optimale.

Comprendre la dose standard

La dose standard du vaccin est celle qui est la plus couramment administrée au grand public. Elle vise à protéger contre trois à quatre souches de virus de la grippe.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elle réduit le risque de grippe chez l’adulte de 40% à 60% lorsque les souches virales du vaccin correspondent à celles en circulation.

La vaccination est le pilier de la santé publique moderne, sauvant des vies par millions chaque année. Dr. Tedros Adhanom, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

Cependant, comme tout acte médical, le vaccin comporte des risques d’effets indésirables, bien que rares.

Santé La Spagyrie : une approche millénaire pour le bien-être moderne

Les plus courants sont une douleur au point d’injection ou une légère fièvre. Ces effets s’estompent généralement en quelques jours.

Qu’est-ce que la « surdose » ?

Le terme « surdose », en ce qui concerne le vaccin contre la grippe, est en réalité une dose plus fortement dosée, destinée spécifiquement aux personnes de 75 ans et plus, ou à celles atteintes de certaines maladies chroniques.

Sécurité avant tout : pour nos seniors, la vaccination est une protection vitale contre les risques associés à un système immunitaire affaibli
Sécurité avant tout : pour nos seniors, la vaccination est une protection vitale contre les risques associés à un système immunitaire affaibli

La grippe n’est pas une maladie anodine, elle tue chaque année. Se vacciner, c’est protéger sa santé et celle de son entourage. Pr. Daniel Lévy-Bruhl, Responsable de l’unité des infections respiratoires à Santé publique France.

Les études montrent que cette dose renforcée augmente l’efficacité du vaccin d’environ 25 % par rapport à la dose standard pour cette population.

Risques et bénéfices: une balance à considérer

Le choix entre la dose standard et la surdose ne doit pas être fait à la légère.

Le rapport bénéfice-risque doit être évalué en fonction de chaque individu.

Protection prioritaire : pour ceux avec des conditions de santé chroniques, la vaccination est essentielle, peu importe l'âge ou le genre
Protection prioritaire : pour ceux avec des conditions de santé chroniques, la vaccination est essentielle, peu importe l’âge ou le genre

Pour les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, la surdose peut offrir une protection renforcée cruciale contre la grippe, une maladie qui peut être sévère pour ces groupes.

Cependant, il est à noter que la surdose peut aussi entraîner des effets secondaires. Bien que les réactions indésirables restent rares, elles peuvent être plus prononcées avec cette dose renforcée.

Il est donc impératif de consulter un professionnel de santé pour évaluer le meilleur choix.

Santé Comment préserver efficacement vos gouttières de bruxisme et votre santé bucco-dentaire?

Périodes optimales pour la vaccination : grippe et Covid-19 en parallèle

La saisonnalité de la grippe, bien connue de tous, requiert une vigilance accrue lors des mois froids.

En France, la campagne de vaccination contre la grippe commence généralement en octobre et se poursuit jusqu’à la fin de l’hiver.

Pour une protection optimale, il est conseillé de se faire vacciner entre mi-octobre et fin novembre.

Cette période permet à l’organisme de développer une immunité suffisante avant le pic de la saison grippale, généralement observé entre décembre et février.

Parallèlement, la vaccination contre la Covid-19, elle, ne connaît pas de saisonnalité aussi marquée.

Toutefois, l’efficacité maximale du vaccin nécessite le respect d’un schéma vaccinal en deux doses espacées (pour la majorité des vaccins).

Si vous devez vous faire vacciner contre la grippe et la Covid-19 la même année, il est essentiel de respecter un intervalle d’au moins 14 jours entre les deux vaccins pour éviter toute interaction et assurer l’efficacité de chacun.

Santé Quels aliments privilégier avec un côlon irritable ? Manger en harmonie avec votre intestin sensible

Les acteurs habilités à vacciner

Dans le processus de vaccination contre la grippe, il est crucial de savoir qui est qualifié pour administrer le vaccin et à quel public.

En France, la vaccination peut être pratiquée par plusieurs catégories de professionnels de santé, garantissant une couverture étendue et facilitant l’accès à la vaccination pour le grand public.

Devant la rareté des consultations médicales, la pharmacienne devient un maillon essentiel du système de santé
Devant la rareté des consultations médicales, les pharmaciens devient un maillon essentiel du système de santé

Les médecins généralistes sont bien sûr en première ligne pour vacciner leurs patients. Ils ont une connaissance approfondie de l’historique médical de leurs patients et peuvent conseiller sur la nécessité et la fréquence de la vaccination.

Les pharmaciens, suite à une formation spécifique, ont également été autorisés à administrer le vaccin antigrippal, élargissant ainsi l’accès à la vaccination pour le grand public.

Cette mesure vise à augmenter le taux de vaccination, notamment dans les zones où l’accès à un médecin peut être plus compliqué.

Le 9 août 2023, un décret paru au Journal officiel octroie aux pharmaciens de nouvelles prérogatives. Ils ont le droit de prescrire et d’administrer tous les vaccins présents dans le calendrier vaccinal aux individus de 11 ans et plus.

Vaccination étendue : un garçon de plus de 11 ans profite de la formation récente des pharmaciens pour recevoir son vaccin
Vaccination étendue : un garçon de plus de 11 ans profite de la formation récente des pharmaciens pour recevoir son vaccin

Les infirmiers, quant à eux, peuvent vacciner sur prescription médicale. Ils jouent un rôle essentiel dans les campagnes de vaccination, notamment dans les établissements de soins ou à domicile pour les personnes à mobilité réduite.

Santé Un teint unifié sans risques : décryptage des produits de blanchiment de la peau et alternatives sûres

La vaccination est un acte médical qui, bien que courant, requiert l’intervention de professionnels formés et habilités. La multiplication des acteurs autorisés à vacciner vise à garantir une meilleure couverture vaccinale et à protéger le plus grand nombre contre les maladies infectieuses.

Vers une sensibilisation accrue

Il est de la responsabilité de chaque individu de s’informer et de peser les avantages et les inconvénients de la vaccination.

Toutefois, il est aussi essentiel que les professionnels de santé jouent leur rôle en conseillant et en informant leurs patients de manière claire et transparente.

Il est plus important de savoir quel type de personne a une maladie que de savoir quel type de maladie a une personne. Hippocrate, médecin grec et philosophe

La recherche sur les vaccins ne s’arrête jamais. Les scientifiques travaillent sans relâche pour améliorer l’efficacité des vaccins contre la grippe, en adaptant les doses et en recherchant de nouvelles formulations. En prenant le temps de s’informer, chacun peut jouer un rôle actif dans sa santé et contribuer à la prévention à plus grande échelle.

Donnez votre avis

4.0/5 · basé sur 1 vote
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Réagissez à cet article