Jeux vidéos, réseaux sociaux : quel impact et conséquences sur la santé mentale des jeunes ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’ère numérique a transformé notre mode de vie, en particulier celui des nouvelles générations. Les jeunes sont nés dans un monde où les écrans sont omniprésents.

Cette immersion précoce dans le monde digital influence leur façon de percevoir le monde, de se socialiser et d’apprendre.

En cette journée mondiale de la santé mentale du 10 octobre, nous pouvons nous interroger et demander quel est réellement les impacts des écrans sur leur psyché ?

Les smartphones, tablettes et autres outils numériques sont devenus les compagnons inséparables des adolescents.

Éducation La méthode Barkley en pratique : comment mettre en œuvre un système de points encourageant les comportements positifs chez les enfants TDAH ?

Selon une étude menée par l’INED en 2019, 95 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans en France possèdent un smartphone.

Cette omniprésence des écrans dans leur quotidien pose la question de son influence sur leur bien-être mental.

Les bénéfices cognitifs des écrans

Il serait réducteur de ne voir que les effets négatifs des écrans. En effet, ils peuvent aussi offrir de réels avantages.

Les jeux vidéo, par exemple, peuvent favoriser la concentration, la coordination et même la résolution de problèmes.

De nombreuses applications éducatives ont également vu le jour, offrant une approche ludique et interactive de l’apprentissage.

Éducation Échappées belles en intérieur : idées lumineuses pour journées grises avec les tout-petits

De la complicité virtuelle à la réalité : créer des liens authentiques à travers le monde des jeux vidéo
De la complicité virtuelle à la réalité : créer des liens authentiques à travers le monde des jeux vidéo

Une étude de l’Université de Cambridge en 2017 a montré que certains jeux vidéo pouvaient améliorer la mémoire des jeunes, ainsi que leur capacité à traiter plusieurs informations simultanément.

Jeux bénéfiques : explorer les options ludiques qui stimulent positivement les adolescents

Les jeux vidéo, dans leur diversité, proposent une gamme variée d’expériences, certaines pouvant être bénéfiques pour les adolescents en termes de développement cognitif, social et émotionnel. Voici quelques exemples de jeux qui sont souvent cités pour leurs aspects positifs :

  • Minecraft : Ce jeu de création de mondes virtuels permet aux adolescents de développer leur créativité, leur pensée critique et leurs compétences en résolution de problèmes. Les joueurs construisent des mondes complexes en utilisant des blocs et sont souvent amenés à collaborer avec d’autres pour réaliser des projets communs.
  • The Legend of Zelda: Breath of the Wild : Reconnu pour son monde ouvert et ses quêtes stimulantes, ce jeu encourage l’exploration, la résolution de problèmes et la réflexion stratégique tout en présentant une narration riche qui peut susciter l’empathie et la réflexion chez les joueurs.
  • Civilization VI : Ce jeu de stratégie offre un aperçu des complexités de la gestion d’une civilisation, encourageant les compétences en planification, stratégie et prise de décision, tout en offrant une perspective historique enrichissante.
  • Portal 2 : Ce jeu de puzzle et de plateforme est salué pour ses énigmes stimulant la réflexion et son humour intelligent. Il propose des défis logiques qui renforcent les compétences en résolution de problèmes et la pensée critique.
  • Journey : Un jeu axé sur l’exploration et l’interaction non verbale avec d’autres joueurs, encourageant l’empathie, la collaboration et offrant une expérience méditative et émotionnelle.
  • SimCity : En plaçant le joueur dans le rôle de maire et gestionnaire d’une ville, ce jeu permet de développer une compréhension des écosystèmes urbains et encourage la planification et la gestion stratégique.
  • Papers, Please : Ce jeu permet aux joueurs de se glisser dans le rôle d’un agent de l’immigration dans un état fictif. Il invite à la réflexion morale et éthique tout en mettant en lumière les dilemmes et les difficultés que peuvent rencontrer les individus dans des contextes politiques oppressifs.
  • Among Us : Bien qu’il puisse être amusant et léger en surface, ce jeu multijoueur stimule la coopération, la communication et les compétences en résolution de problèmes, tout en explorant des dynamiques de groupe intéressantes liées à la confiance et à la tromperie.
  • Life is Strange : Un jeu narratif qui permet aux joueurs de prendre des décisions morales complexes et explore des thèmes tels que l’amitié, l’identité et les conséquences des actions, favorisant ainsi la réflexion émotionnelle et éthique.
  • Hellblade: Senua’s Sacrifice : Bien que destiné à un public plus mature en raison de ses thèmes sombres, ce jeu est souvent cité pour sa représentation nuancée de la maladie mentale, offrant une perspective empathique et une opportunité pour la discussion sur des sujets souvent stigmatisés.
Créer, explorer, et survivre : l'univers illimité de Minecraft offre une toile de liberté et d'aventure pour tous les âges
Créer, explorer, et survivre : l’univers illimité de Minecraft offre une toile de liberté et d’aventure pour tous les âges

Il est à noter que tous les jeux vidéo devraient être choisis en fonction de la maturité et de la sensibilité des adolescents, et avec la supervision et l’approbation des parents ou des tuteurs pour s’assurer qu’ils sont adaptés et joués de manière équilibrée dans le contexte d’une vie saine.

La dépendance à l’écran : une réalité inquiétante

Si les écrans offrent de nombreux avantages, ils peuvent également engendrer des conséquences néfastes sur la santé mentale des jeunes.

La surconsommation d’écrans peut conduire à une forme de dépendance, caractérisée par une envie irrépressible d’être constamment connecté.

Famille Divertir et éveiller pendant les jours de pause : naviguer entre culture, sport et loisir pour les enfants

La quête de réconfort dans le virtuel, un piège subtil pour les esprits jeunes et vulnérables
La quête de réconfort dans le virtuel, un piège subtil pour les esprits jeunes et vulnérables

Cette dépendance peut s’accompagner d’effets tels que l’anxiété, la dépression ou encore des troubles du sommeil.

Une étude publiée dans le « Journal of Abnormal Psychology » en 2019 a révélé une corrélation entre le temps passé devant les écrans et une augmentation des symptômes dépressifs chez les adolescents.

Socialisation et écrans : une double lame

Les réseaux sociaux, accessibles principalement via les écrans, ont bouleversé la façon dont les jeunes communiquent et se socialisent.

Si ces plateformes offrent une nouvelle forme de sociabilité, elles peuvent aussi engendrer un sentiment d’isolement, une déformation de la réalité et une pression constante à se montrer sous son meilleur jour.

Comparer sa vie à celle des autres sur les réseaux sociaux peut engendrer un sentiment d’insuffisance Dr. Michelle Simmons, psychologue clinicienne

Les recommandations pour une utilisation équilibrée

Explorons quelques approches de pratiques saines :

  • Fixer des plages horaires sans écran;
  • Encourager les activités hors ligne;
  • Éduquer les jeunes sur les dangers d’une surconsommation;
  • Maintenir une communication ouverte et non accusatrice.
Les écrans attirent, les livres nous tiennent : l'équilibre dans la variété des loisirs est essentiel
Les écrans attirent, les livres nous tiennent : l’équilibre dans la variété des loisirs est essentiel

Le dicton pour éclairer la route

Un proverbe africain dit : « Quand la musique change, la danse aussi« .

Écrans Cyberpsychologie : l’impact des écrans sur notre bien-être émotionnel

Les écrans ont modifié la mélodie de la société moderne, et il incombe aux individus, aux familles et aux institutions de s’adapter pour assurer un équilibre entre le monde numérique et le bien-être psychologique.

Perspectives d’avenir : un équilibre à trouver

Les écrans sont désormais ancrés dans le quotidien des jeunes.

Il est donc essentiel de s’interroger sur les meilleures méthodes pour en faire un outil bénéfique, tout en protégeant la santé mentale.

La clé réside dans un équilibre entre une utilisation consciente et limitée des écrans et une sensibilisation accrue à leurs effets potentiels.

À l’heure de la digitalisation croissante, repenser notre rapport aux écrans devient une urgence.

Famille Éduquer sans hurler : La CNV, outil de gestion des crises émotionnelles

La prise de conscience des enjeux liés à leur utilisation est la première étape vers la construction d’un monde numérique où la santé mentale est préservée.

Dans cette perspective, la sensibilisation, l’éducation et la prévention doivent être au cœur des débats et des politiques publiques.

Après tout, la technologie devrait être un outil au service de l’humanité, et non l’inverse.

Donnez votre avis

5.0/5 · basé sur 1 vote
ou bien laissez un avis détaillé

Vous aimez cet article ? Partagez !

Réagissez à cet article